CREATION OCTOBRE 2021
TEXTE ET MISE EN SCENE Thomas Quillardet

UNE TELEVISION FRANCAISE

Notre histoire se situe à un moment précis, celui de la privatisation de TF1. Le rachat de la chaîne par Francis Bouygues va transformer profondément la manière de faire de l’information. Il va renouveler le traitement de la politique, réinventer les formats des programmes et faire du plateau du 20h le passage obligé des grands de ce monde. Il le transforme en usine à souvenir pour nous, spectateurs : La chute du mur, les élections présidentielles, la guerre du Golfe, la mort de Bérégovoy… autant de moments gravés dans nos mémoires, dont nous ignorons comment le traitement a été pensé en interne. Ce sont ces rouages, par le biais de la fiction, que nous allons tenter de mettre en lumière. La pièce écrite par Thomas Quillardet comporte une part de théâtre documentaire, de reconstitution mais aussi des souvenirs plus personnels. Une Télévision française se construit sur un va-et-vient entre des consciences intimes qui s’ouvrent et un rachat qui, au long des années, va imprimer et changer radicalement les consciences françaises.

AVEC Agnès Adam, Jean-Baptiste Anoumon, Emilie Baba, Benoit Carré, Florent Cheippe, Charlotte Corman, Titouan Lechevalier, Bénédicte Mbemba, Josué Ndofusu, Blaise Pettebone et Anne-Laure Tondu
ASSISTANTE A LA MISE EN SCENE : Titiane Barthel
SCENOGRAPHIE : Lisa Navarro / LUMIERES : Anne Vaglio
COSTUMES : Benjamin Moreau (assisté de Maïalen Arestegui)
CREATION ET REGIE SON : Julien Fezans
CHEFFE DE CHANT : Ernestine Bluteau
REGIE GENERALE : Titouan Lechevalier
REGIE LUMIERE : Benjamin Duprat ou Lauriane Duvignaud
REGIE PLATEAU : Elijah Belleau
CONSTRUCTION DU DECOR : Les ateliers de La Comédie de Saint-Étienne
PHOTOS : Pierre Grosbois

PRODUCTION 8 AVRIL et Comédie CDN de Reims
COPRODUCTIONS Le Trident – Scène nationale de Cherbourg-en-Cotentin, La Rose des Vents, Scène nationale Lille Métropole Villeneuve d’Ascq, Le Théâtre de Sartrouville et des Yvelines – CDN, Le Théâtre de la Ville, Paris, Le Théâtre de Chelles, Le Grand R – Scène Nationale de la Roche-sur-Yon, La Passerelle, Scène nationale de Gap, Equinoxe, Scène nationale de Châteauroux, La Comédie de Saint-Etienne – CDN, Le Gallia – Scène conventionnée de Saintes.
SOUTIENS : Région Ile-de-France, ADAMI, Le Théâtre de Vanves, La Villette, Paris, en résidence à la Scène Nationale d’Aubusson / La pépinière. Avec la participation artistique du Jeune Théâtre National.
Création du 2 au 6 octobre 2021 à la Comédie – CDN de Reims

LA PRESSE EN PARLE

« Un spectacle richement documenté » Stéphane Capron – FRANCE INTER
« Par l’intelligence du rire affleure une profonde réflexion sur le rôle de la télévision et le sens de l’information. Un miroir surgi du passé qui reflète avec puissance des enjeux d’une actualité toujours plus brûlante. » LA CROIX
« Dans un savant mélange de théâtre documentaire et de fiction, le metteur en scène retrace la bascule de TF1 dans le giron du privé, et analyse, avec une infinie justesse, ses conséquences sur le quotidien de bon nombre de journalistes d’hier et d’aujourd’hui. Thomas Quillardet fait feu de tout bois pour être, à la manière d’un journal télévisé, constamment à la relance et donner à son spectacle un rythme effréné, mais non moins naturel. Dans le texte, d’abord, qui fuse au lieu de s’appesantir et ne cesse, telle une balle de ping-pong lancée à pleine vitesse, de rebondir, d’ouvrir et de refermer, parfois aussitôt, des discussions qui s’entrecroisent et s’interpellent ; dans le décor, ensuite, qui, sous son apparence monolithique, renferme mille et une trappes, fenêtres et astuces et c’est osé au vu du sujet, sans aucun usage de la vidéo ; dans sa direction d’acteurs, enfin, qui, avec une fluidité impressionnante, enchaînent les rôles. Sans jamais chercher à imiter les personnages, parfois bien connus, qu’ils incarnent, ils mettent leur puissance de jeu et leur aisance au service des lignes de force narratives édifiées par leur metteur en scène qui, loin, très loin, de s’adresser à la seule corporation journalistique, veille à offrir des petites madeleines proustiennes à chacun.«  SCENEWEB
« Sur scène, dix comédiens, reconstituent, dans un rythme haletant et sans critique facile des médias, la vie de la rédaction depuis sa privatisation. Une pièce documentaire réjouissante sur la fabrication quotidienne de ces images, qui ont rythmé tant d’existences » LIBERATION
« Une fresque historique rigoureuse.  Le verbe est savoureux, l’incarnation amusante. »   LES INROCKUPTIBLES
« Un spectacle de bonne facture qui décortique très habilement les mécanismes du journalisme. Très bien fait du point de vue de la mise en scène et de l’écriture (…) Un sens de la construction très intéressant, très fin, très intelligent. » La grande table critique / FRANCE CULTURE
« Un spectacle aigu, vif, sensible. Ce spectacle est d’une droiture et d’une précision qui impressionnent. Thomas Quillardet ne cherche pas ici à produire un fac-similé théâtral des années vers lesquelles il se tourne. Son projet, beaucoup plus ambitieux, consiste à faire surgir la vérité profonde et diffuse de cette époque de bascule. Et c’est une réussite. En partie grâce à l’exigence des dix interprètes qui passent d’un rôle à un autre sans jamais tomber dans la démonstration et composent un maillage de réalités et de perceptions qui nous emportent dans leur monde. » LA TERRASSE
« Un réalisme subtilement décalé, une ironie mordante, jamais malveillante, font mouche.(…) Une mise à nue que seul le théâtre pouvait porter à ce niveau de clarté et d’incandescence » LES ECHOS
« Trois heures sur un plateau de télé encombré de bureaux, de fenêtres, de studio…. Trois heures débordantes de personnages. Un vrai voyage dans le temps : c’est à la fois si près de nous et si ringard ! Quillardet aurait pu céder à l’exaspérante mode de la vidéo envahissante. Dans cette pièce sur la télé, ni écrans, ni caméras sur scène : bravo !«  LE CANARD ENCHAINE
« la pièce raconte avec sensibilité et maîtrise le quotidien d’un groupe de journalistes face à la grande histoire. Bavarde, volontiers fêtarde, l’équipe a des airs de famille. Vu des coulisses, le JT ressemble à un assemblage inventif d’idées individuelles dans le catalyseur du collectif. (…) Un véritable sens du montage est à l’œuvre, auquel donne chair l’habileté de dix comédiens. Leur vitalité donne tout son souffle à ce geste ambitieux… Ce montage en accéléré esquisse en filigrane et avec finesse le destin mélancolique de ce groupe de journalistes, qui voient défiler inéluctablement les événements du monde et dont la liberté festive finit par ployer sous les injonctions d’une nouvelle époque. » L’OEIL D’OLIVIER
« Cette vasque fresque cinglante sous des dehors faussement policée, et fort bien écrite au demeurant, a le grand mérite d’éclairer au final notre époque dans le traitement de l’information. Edifiant. » UN FAUTEUIL POUR L’ORCHESTRE
« Présentatrice du 13 Heures avec Yves Mourousi, Marie-Laure Augry a été bluffée : «tout ce qui est dit est exact» » Interview croisée dans LE PARISIEN
« Projet étonnant, à mi-chemin entre documentaire et «workplace comedie», une fresque mordante portée par le rigoureux travail d’enquête. Esthétiquement c’est une réussite »  LIBERATION
« On le sait, Quillardet sait travailler l’humour avec délicatesse. L’une des idées simples, efficaces et super bien réalisées du spectacle est de dégenrer les personnages pour entrer dans leur personnalité. Des postures, des tons de voix, des attitudes les rendent immédiatement reconnaissables. Cela démontre un travail très minutieux, une attention aux détails qui changent tout. » TOUTELACULTURE

CALENDRIER

CREATION Du 2 au 9 OCTOBRE 2021 LA COMEDIE DE REIMS, CDN (20h sauf les samedi à 18h)
12 et 13 OCTOBRE 2021 L’AZIMUT – ANTONY/CHATENAY-MALABRY (12.10 à 20h et 13.10 à 19h30)  
16 OCTOBRE 2021 THEATRE DE CHELLES (20h30)
21 et 22 OCTOBRE 2021 LE TRIDENT, SCENE NATIONALE DE CHERBOURG-EN-COTENTIN (20h)
26 NOVEMBRE 2021 L’AVANT-SEINE à COLOMBES (20h30)
1er et 2 DECEMBRE 2021 LE THEATRE DE SARTROUVILLE, CDN  (1.12 à 20h et 2.12 à 19h30)  
Du 5 au 22 JANVIER 2022 (off les 10 et 17.01) THEATRE DE LA VILLE à PARIS (20h)
25-26 JANVIER 2022 LA COURSIVE, SCENE NATIONALE DE LA ROCHELLE (19h30)
29 JANVIER 2022 L’EQUINOXE, SCENE NATIONALE DE CHATEAUROUX (20h)
1er et 2 FEVRIER 2022 LE GRAND R, SCENE NATIONALE DE LA ROCHE-SUR-YON (1.2 à 20h et 2.2 à 19h)  
4 FEVRIER 2022 THEATRE D’ANGOULEME, SCENE NATIONALE (20h30)
22 et 23 FEVRIER 2022 LA ROSE DES VENTS, SCENE NATIONALE DE LILLE METROPOLE A VILLENEUVE D’ASCQ à L’Etoile, Scène de Mouvaux (19h) 
26 FEVRIER 2022 LA PASSERELLE, SCENE NATIONALE DE GAP (20h30)